Grimpée des 4 Seigneurs

L’été indien se poursuit à Gières, au moment de clore la saison à la grimpée des 4 Seigneurs. A l’ombre il fait encore frisquet, mais la température monte rapidement sur le home-trainer lorsque les premiers rayons du soleil illuminent la ligne de départ. Avec 123 engagés l’Entente Cycliste de St-Martin-d’Hères fait le plein sur son épreuve : on y retrouve la fine fleur des grimpeurs rhônalpins, ce qui garantit une envolée sur les chapeaux de roue dès le départ donné 🙂

Grimpée des 4 SeigneursDe mon côté j’espère faire aussi bien qu’à Montaud ou au 1000 Martyrs : objectif podium même si les sensations sont moins “aériennes” à l’échauffement. Qu’importe : je profite du départ fictif pour me replacer en première ligne, lorsque retentit le signal du départ. Ça part fort, très fort tandis que certains s’accrochent juste derrière moi. Rémi Capron plante la première banderille, une demi-douzaine de coureurs me dépasse en trombe alors que j’appuie au-delà de 7 W/kg !

Tandis que Simon Viain et Mickaël Gallego s’éloignent à l’approche du Mûrier, je reprends mon souffle et pars à leur poursuite : Rémi est intercalé et je remonte à sa hauteur, Jérôme Giraud s’accroche au train en marche. La descente offre un très court répit, juste de quoi passer le gros plateau avant une bonne remontée à la sortie du village. C’est là que les deux hommes de tête passent la seconde couche ; nous les perdons de vue malgré de gros efforts autour de 6 W/kg.

Tout le monde relaie bien dans le replat intermédiaire, ce qui doit permettre d’assurer le top 5. Mais il reste une seule marche pour le podium, il me faut trouver comment me débarrasser de mes deux adversaires avant le sprint. La pente se cabre de nouveau sèchement à 3 km de la ligne : debout sur les pédales, en force j’accélère longuement à PMA… Jérôme craque le premier, Rémi lâche quelques longueurs mais finit par revenir lorsque je relâche la pression.

Le rythme baisse un tout petit peu sur la fin ; les dernières minutes sont difficiles à boucler mais je tente une nouvelle fois ma chance à la flamme rouge, en vain. Mon adversaire est très fort et bien plus explosif que moi : l’avantage de la jeunesse et d’une saison pleine de succès au niveau junior fédéral. Je lance le sprint à 200 m de la ligne, mais dois m’avouer battu lorsque Rémi me déboîte dans la dernière ligne droite.

Je termine ainsi la saison 2017 par une médaille en chocolat et un nouveau record de puissance : 364 W sur 20′, avec bien entendu un nouveau record perso sur la grimpée en 23’27”. C’est une minute de moins qu’en 2014 donc pas grand chose à faire : Simon et Mickaël étaient intouchables ce matin, Simon battant le record de la montée en 21’51” devant Mickaël en 22’01″… Dès le départ l’affaire était entendue et je n’avais pas les jambes pour les accompagner 😛

Résultat(s) : Grimpée des 4 Seigneurs

2 réflexions au sujet de « Grimpée des 4 Seigneurs »

  1. Pour moi impossible, surtout à 34 ans 😛
    Même en ne faisant que du spécifique grimpée à l’entraînement… ce que je ne souhaite pas faire de toute manière. Les grimpées c’est rigolo et sympa pour finir une longue saison sans trop se cramer, mais je m’éclate davantage en cyclosport 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *