Grimpée des 1000 Martyrs

La fin de saison approche mais la motivation reste intacte à St-Geoire-en-Valdaine, départ de la grimpée du col des 1000 Martyrs. J’étais présent lors de l’édition inaugurale en 2015 (troisième), courue à l’époque en chrono individuel avec Gilles Uberto ; tragiquement disparu quelques semaines plus tard et auquel l’épreuve rend hommage cette année. Il fait frais et humide au départ ; le soleil se lève pour accueillir les 80 engagés.

Grimpée des 1000 Martyrs8,6 km et 465 m de dénivelé devraient suffire à nous départager ; un peu juste sur le timing j’écourte l’échauffement, très bonnes sensations néanmoins. Avec 2,5 km @ 7 % d’entrée suivis d’un replat je sais qu’il faudra être devant à la bascule, quitte à laisser quelques plumes. Et c’est exactement ce qui se produit : mal placé sur la ligne avec Mickaël Gallego on remonte à toute allure devant la meute, emmenée autour de 6,5 W/kg par Gilles Foucault. Forcément ça étire le peloton, et Mickaël entre comme prévu en action, suivi comme son ombre par Guillaume Gauthier.

Au-delà de 7 W/kg je donne tout, m’isole à leur poursuite et arrive à rentrer lorsque le duo temporise. Derrière il y a un petit trou ; dès le replat je relaie sans me poser de question (5,7 W/kg) car le bon coup vient de sortir 🙂 Sur le gros plateau ça embraye, l’écart se creuse avec la collaboration de chacun. Plusieurs fois Mickaël accélère ; très en jambes il est marqué au cuissard par Guillaume qui gère l’ascension assis, avec une apparente facilité. De mon côté c’est plus difficile et je ne dois mon retour qu’à un relâchement des deux leaders à chaque attaque.

Grimpée des 1000 MartyrsA force de se tendre l’élastique finit par céder au croisement de St-Sixte : l’accélération de Mickaël est longue, trop longue à 7,5 W/kg et je ne peux plus répondre, me contentant de gérer la crise à 6 W/kg 😛 Derrière le trou est fait, reste à tenir 3 km et je monterai sur la boîte. Ce que je fais au mieux, plutôt en force sur le gros plateau… Si la victoire semble loin, il reste l’objectif chrono alors je m’arrache jusqu’à la ligne, franchie en à peine plus de 20′. Après un effort maximal le résultat est excellent : plus léger qu’à Montaud (60 kg) j’atteins la barre symbolique des 360 W sur 20′, nouveau record personnel 😀

Les 30/30 de la semaine ont bien débridé les jambes ; une minute plus tôt Guillaume l’emporte devant Mickaël au sprint, à l’issue d’une belle lutte dont j’aurais été spectateur pendant les 2/3 de la course. Reste à continuer sur cette lancée jusqu’au 4 Seigneurs, finale du challenge des montées chronométrées de l’agglomération grenobloise. J’espère avoir les mêmes jambes là-bas pour clore une magnifique saison 2017 !

Résultat(s) : Grimpée des 1000 Martyrs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *