Grimpée de Prapoutel

Comme depuis 2014 c’est toujours sympa de revenir à Froges pour la 31ème grimpée de Prapoutel, une organisation rodée du VC Froges Villard-Bonnot. Une chute bête la veille m’oblige à ressortir le mulet et provoque quelques contusions : pas la meilleure manière de préparer l’épreuve, que j’aborde remonté comme une pendule. Après le déluge du samedi le soleil est présent mais la température est fraîche voire froide avec vent du nord et route humide : les chronos ne devraient pas tomber ce matin 😛 L’échauffement sert surtout à prendre mes marques sur le Look, en particulier le changement de vitesses Sram (différent de Shimano).

Grimpée de PrapoutelQuelques dernières recommandations de l’organisateur et le départ est donné à 9h30 précises. Dans le sillage du favori Mickaël Gallego ça part vite, comme à l’accoutumée. Un ou deux coureurs prennent sa roue quelques hectomètres ; j’hésite à en faire de même mais me ravise après 2 km, la puissance dépassant trop souvent les 7 voire 8 W/kg. L’effort dure 45′, il faut gérer un minimum. Tandis que Mickaël creuse progressivement l’écart, je mène le groupe de chasse avec Jérôme Giraud et Alexandre Chibko : autour de 5,8 W/kg l’écrémage se fait en quelques kilomètres pour laisser une demi-douzaine de coureurs.

Si Alexandre grimpe au train, Jérôme procède davantage par accélérations qui font mal à tout le monde avant le col des Ayes. Plusieurs fois l’élastique se tend, je laisse les jeunes Florian Giboin et Guillaume Rostalski boucher le trou, pas forcément au moins. Nous sommes cinq dans le dernier tiers de course, forcément décisif et comme souvent j’ai lâché beaucoup de jus avant… Peu confiant dans mes chances à l’emballage final je tente plusieurs fois d’accélérer à 2-3 km de la ligne mais ce n’est pas assez tranchant : tout le monde répond du tac au tac à part Alexandre qui coince avec une contracture au mollet.

Grimpée de PrapoutelSoleil et brouillard se mêlent quasiment dans le dernier kilomètre, presque comme prévu Guillaume flingue le premier, flanqué de Florian aux 500 m. Je n’ai plus la giclette nécessaire pour y aller et ne peux que constater les dégâts en accélérant progressivement à 6 W/kg. Le podium devient vite hors d’atteinte ; Jérôme résiste et revient dans ma roue, je passe la deuxième couche et creuse un tout petit écart conservé sur la ligne. Quatrième donc, en 46’20” à 1’30” de Mickaël et 20″ du podium (Florian + Guillaume) : le chrono n’est pas terrible mais tout le monde a subi le vent ce matin. Dommage pour le podium : en amenant deux jeunes coursiers jusqu’à la flamme rouge c’était couru d’avance 😛 Je préfère retenir les très bonnes sensations du jour malgré quelques courbatures de la veille… Nouveau CP45 à 5,6 W/kg (335 W), la fin de saison sera intéressante 🙂

Résultat(s) : Grimpée de Prapoutel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *