Tour de l’Ain #4

Le ciel est chargé et humide à Lelex, au départ de la dernière étape du Tour de l’Ain. Guère encourageant d’autant que le départ se fait en descente, mais pas de quoi entamer la motivation de tout donner et faire le meilleur classement possible. Les jambes sont lourdes pour tout le monde, le peloton un peu plus réduit après quelques abandons la veille. Si le maillot jaune est solidement accroché aux épaules de Michiel Minnaert ses adversaires directs vont tout tenter pour inverser la situation sur un parcours plus court qu’hier, mais plus accidenté et tourmenté.

Tour de l'AinLa descente est large, rapide et humide : ça n’empêche pas de grosses attaques de l’équipe Carrément Cycliste, qui tente d’aider son leader Koen Van Geyt à renverser la table. Le soleil fait enfin son apparition au pied du col de Champfromier ; j’ai juste le temps d’enlever l’imperméable pour le laisser à Jean-Luc et Philippe dans l’ascension. La montée est rapide, par à coups… Les jambes sont dures pour tout le monde mais j’arrive à encaisser les changements de rythme imposés par Michiel, surtout à l’approche du GPM dont il s’est également fait un objectif aujourd’hui.

On bascule à une bonne vingtaine au sommet dans une descente sinueuse et sèche, sans piège. A peine le temps de souffler que ça repart : Roland Van Der Sloot prend le large en solitaire ; il ouvrira la route jusque dans le Grand-Colombier. Derrière je subis le rythme élevé et profite du moindre temps mort pour me ravitailler. Le col de Berentin est plus roulant et se monte selon le même schéma : j’assure un tempo qui me convient dans l’ascension, avant que les candidats au maillot au pois ne s’énervent au sommet 🙂

Le cap de la mi-course est franchi ; un long faux-plat descendant nous amène au col de Richemond, franchi au train et sans réelle attaque. Quasiment 2′ d’avance pour l’homme de tête qui réalise un numéro, avant que Hugo Dietlin ne sorte en contre à sa poursuite. Derrière ça réagit avec un temps de retard ; souvent à la limite dans les portions de plat je fais le dos rond et compte mes coups de pédale avant la difficulté finale. Hugo a presque une minute d’avance lorsque nous arrivons groupés à Lochieu, dans les premiers contreforts du col du Grand-Colombier.

Tour de l'AinDès les premières pentes sévères les masques tombent : j’ai mal mais d’autres ont encore plus mal que moi. Avant le premier replat je m’arrache pour accrocher le groupe maillot jaune, dans lequel Michiel est très actif. Geoffrey Lucat m’accompagne avec Grégory Cassini, Boris Morand et un coureur de Villefranche ; tout le monde est à la limite moi y compris, un moment lâché à 5 km du sommet je recolle dans un replat avant d’assurer un bon rythme jusqu’à la sortie de la forêt. Devant Hugo a rejoint et lâché l’homme de tête, pour s’envoler implacablement vers la victoire.

L’approche du sommet exposé au vent est interminable : Boris et Grégory craque en même temps que nous rejoignons et lâchons Roland… Michiel accélère pour le GPM, encouragé par Jean-Luc et Laurent je m’arrache pour recoller aux roues : avec Geoffrey nous voilà trois pour la deuxième place. La descente est compliquée en forêt, sur route bosselée avec alternance d’ombre/lumière et parfois quelques gravillons. Dans les passages les plus rapides (85 km/h) je fais une confiance totale à Geoffrey, tandis que Boris et Grégory nous reviennent dessus.

Statu quo en traversant Anglefort au bas de la descente : pointés à 2′ derrière Hugo à 10 km de l’arrivée l’affaire semble entendue pour l’étape, reste à rouler à bloc pour le classement général. Michiel et Geoffrey prennent des relais impressionnants et ça file à toute allure sur Culoz, souvent au bord des crampes. 2 km, puis la flamme rouge… Plus frais car engagés uniquement aujourd’hui Boris et Grégory arrivent dans cet ordre ; je suis avec Geoffrey et Michiel dans cet ordre, quatrième donc 😛

Tant pis pour la médaille en chocolat de l’étape, puisque après une course magnifique je grimpe de deux rangs au général (neuvième à 10″ du huitième). Loin derrière Michiel (1er) et Geoffrey (3°), mais super content d’avoir terminé cette épreuve de très bon niveau avec une performance de haut vol le dernier jour 🙂 Je remporte au passage ma catégorie ce qui me permet de figurer sur le podium protocolaire, sympa. Bel épilogue d’une semaine intense sur le vélo, reste maintenant à récupérer en famille avant les Deux-Alpes dès le week-end prochain.

Merci à Jean-Luc et Philippe pour leur assistance sans faille les deux derniers jours, à Cédric et Mélanie pour l’hébergement ainsi qu’à Roland pour les photos. Malgré des étapes parfois compliquées c’était une chouette aventure entre copains et équipiers, à la prochaine !

Résultat(s) : scratch / catégorie / équipe / GPM / général scratch / général catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *